SAS

Le langage de commande de SAS, pour Statistical Analysis System, est un langage de programmation de quatrième génération édité par le SAS Institute.



Catégories :

Langage de requête - Logiciel propriétaire - Logiciel de statistiques - Statistiques

SAS (langage)
SAS logo horiz.svg
Développeur SAS Institute
Dernière version
Environnements Windows, Unix/Linux, OpenVMS Alpha
Type Logiciel de statistiques
Site Web www. sas. com

Le langage de commande de SAS, pour Statistical Analysis System, est un langage de programmation de quatrième génération (L4G) édité par le SAS Institute. Il existe depuis plus de trente ans.

Actuellement (depuis 2004), SAS en est à la version 9, ce qui correspond à une évolution majeure dans le logiciel car il intègre une nouvelle brique conceptuelle conçue pour s'implanter dans le monde des logiciels d'informatique décisionnelle (en anglais : 'Business Intelligence').

Il faut par conséquent dissocier la SAS Foundation qui représente le L4G seule et la SAS BI, qui intègre des applicatifs spécifiques.

SAS Foundation (ou SAS V9)

Le logiciel respectant les traditions se compose d'un ensemble de modules servant à répondre aux besoins suivants par la programmation :

  1. Création et gestion de bases de données
  2. Traitements analytiques des bases de données
  3. Création et diffusion de rapports de synthèse et de listing.

Le L4G n'a fait que s'enrichir depuis 30 ans sans modifier le code depuis. L'avantage est que les programmes s'exécutent toujours depuis la création, mais aucune normalisation n'a pu être apportée.

Les modules Foundation sont les suivants :

Livrée obligatoirement lors de la location :

Selon les besoins :

Le langage SAS est basé sur trois parties :

Les étapes DATA. Elles permettent de répondre aux besoins correspondant à la création ainsi qu'à la gestion de bases de données, brique principale de tout dispositif d'information.

Une étape crée ou modifie une table d'observations. En colonne se trouvent le plus fréquemment un identifiant et des indicateurs et en lignes, les sujets observées.

A titre d'exemple, une table peut contenir la liste des clients d'une banque.

Les procédures ont chacune leur objectif : l'une sert à trier une table, l'autre de compter les lignes ou de synthétiser les indicateurs… ou simplement d'imprimer la table ou un échantillon.

Le langage MACRO est un langage permettant d'automatiser les traitements.

Il est disponible sous MVS, UNIX, Linux et Microsoft Windows.

SAS BI (ou SAS 9)

L'offre de la SAS 9 autorise SAS d'apporter des applicatifs ETL et de reporting WEB. Dans l'ensemble des cas, l'applicatif consiste en une interface graphique (atelier).

SAS Data Integration Studio est une offre sur la brique ETL de la chaîne décisionnelle. L'atelier sert à concevoir un ensemble de tâches pour la création d'un dispositif d'information.

SAS Web Report Studio sert à concevoir un ensemble de reporting accessible par le Web.

Exécuter son premier code en SAS (fourni par www. sasreference. fr)

Tapez le code suivant dans votre fenêtre EDITOR et soumettez votre code (menu Run/Submit dans la version anglaise du logiciel ou l'icône du personne qui marche).

proc print data=sashelp. class; run;

Dans la fenêtre OUTPUT le contenu de la table CLASS sauvegardé dans la bibliothèque SASHELP est affiché.

Dans la fenêtre LOG (journal en français), des détails sur l'exécution du code est donné. On y lit des NOTES en bleu : la table contient 19 lignes d'observations et 5 variables. Vous pourrez rencontrer d'autres types d'information comme des WARNING en vert qui alertent d'un résultat suspect et ERROR qui explique la raison pour laquelle l'exécution du programme a dû être stoppée.

Exemples de code SAS

L'étape DATA suivante fait une copie du data set "origine" vers "copie" en ne prenant que les observations qui répondent à la clause WHERE :

 DATA copie;
 SET origine;
 WHERE vente > 100000;
 RUN;

L'étape se comprend de la façon suivante :

CREE LA TABLE copie ;
EN LISANT origine;
OÙ LES VENTES SONT SUPERIEURES à 100000;
EXECUTE;


La procédure suivante exporte les données vers un fichier xls :

 PROC EXPORT DATA=Copie
 OUTFILE= "C:\temp\copie.xls"
 DBMS=EXCEL REPLACE;
 SHEET="NomDeLaSheet";
 RUN;

La macro suivante optimise la procédure d'import en important du même fichier xls les feuilles vente1, vente2, vente3 et vente4 :

 %macro brol(max);
 %do i=1 %to max;
 PROC IMPORT OUT= WORK.origine 
            DATAFILE= "U:\temp\origine.xls" 
            DBMS=EXCEL REPLACE;
     SHEET="vente&i"; 
     GETNAMES=YES;
     MIXED=YES;
     SCANTEXT=YES;
     USEDATE=YES;
     SCANTIME=YES;
 RUN;
 %end;
 %mend;
 %brol(4)

Voir aussi

Liens externes

Recherche sur Google Images :



"l' adapter à sa langue et"

L'image ci-contre est extraite du site framasoft.net

Il est possible que cette image soit réduite par rapport à l'originale. Elle est peut-être protégée par des droits d'auteur.

Voir l'image en taille réelle (424 x 430 - 130 ko - jpg)

Refaire la recherche sur Google Images

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/SAS_(langage).
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 07/04/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu