Recensement

Le recensement est une opération statistique de dénombrement d'une population.



Catégories :

Démographie - Statistiques - Source historique

Recherche sur Google Images :


Source image : atlas.nrcan.gc.ca
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • La source de référence pour les chiffres de population est le recensement de la population. Le premier objectif du recensement est de produire, ... (source : insee)

Le recensement est une opération statistique de dénombrement d'une population.

Le mot vient du latin recensere, qui veut dire passer en revue.

Les premiers recensements connus ont eu lieu dès l'Antiquité, surtout à Rome, dans l'objectif de connaître la richesse du pays, pour répartir l'impôt. Le recensement effectué en Judée sous Quirinius, gouverneur de Syrie, est resté célèbre car de nombreux historiens s'accordent pour y voir le recensement évoqué dans l'évangile selon Luc (2, 2), au moment de l'apparition de Jésus-Christ.

Au XIXe siècle, les recensements ont aussi eu un rôle militaire, afin d'estimer l'effectif mobilisable. Actuellement, les recensements sont en particulier des outils d'aide à la prévision économique. Outre le nombre d'habitants, ils indiquent leur âge, leur profession, leurs conditions de logement, leurs déplacements domicile-travail ou domicile-études et leurs modes de transport.

Le recensement en France (avant 2004)

Article détaillé : Recensement de population en France.

En France, les recensements sont organisés par l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee).

En 1667, Louis XIV édicte l'Ordonnance de Saint-Germain-en-Laye, qui recommande d'établir un double registre d'état civil, à des fins de dénombrement de la population française. Sous l'Ancien Régime les dénombrements étaient exprimés en "feux" ce mot étant pris dans le sens foyer, famille. Pour estimer le nombre d'habitants selon celui donné en feux on peut appliquer le cœfficient multiplicateur 5. Ainsi pour une population de 34 feux on obtient 170 habitants. Ces dénombrements donnaient le nombre de gabellants (sujets de 8 ans et plus), la gabelle étant un impôt sur le sel. Dès 1790, la notion de feux disparait.

Avant la Révolution française, particulièrement peu de recensements sont organisés sur la totalité du territoire. On peut citer celui du libraire Claude-Marin Saugrain, «Dénombrement du Royaume» (publié en 1709 et réactualisé en 1720) et celui de l'abbé Jean-Joseph Expilly (vers 1760) «Dictionnaire géographique, historique et politique des Gaules et de la France».

Depuis 1801, un recensement général de la population a été organisé l'ensemble des cinq ans, jusqu'en 1946 (sauf quelques-uns supprimés ou retardés en temps de guerre). Cette opération étant jugée trop coûteuse et complexe à organiser, les gouvernements successifs ont essayé d'espacer la date du recensement suivant. Les deux derniers recensements généraux ont eu lieu en 1990 et en 1999. Cet intervalle de neuf ans était trop long comparé à la vitesse d'évolution de la réalité démographique.

Le recensement aux États-Unis

Le recensement en Suisse

Le recensement en Belgique

En Belgique le premier recensement fût organisé en 1846 par le "Bureau de Statistique Générale" et la "Commission centrale de Statistique" sous la direction de Adolphe Quetelet. Le mode de travail était beaucoup inspiré du recensement de 1829 sous le régime Néerlandais. Les résultats étaient cumulés par commune. Le recensement suivant date de 1856 et une loi prévoyait par conséquent l'organisation de l'enquête l'ensemble des dix ans.

Le dernier recensement fut tenu le 1er mars 1991. Suite à une modification de loi en la matière, il est désormais aboli.
Le 1er octobre 2001, l'INS organisait une dernière "Enquête socio-économique générale", adressée à l'ensemble des personnes inscrites dans le registre de la population à ce moment. Le taux de participation pour cette dernière enquête s'élevait à 96, 9%, supérieur de trois pour cent à celui du dernier recensement classique de 1991.

Dès le recensement de 1846, on enquêtait sur l'usage de la langue parlée; à partir de 1866, sur la connaissance et l'usage d'autres langues (le recensement linguistique). Cette partie du recensement qui deviendra sujet de controverse politique entre les communautés néerlandophone et francophone du pays au début du siècle dernier, sera réalisée pour la dernière fois en 1947, pour être abolie en 1962 lorsque la frontière linguistique fut établie. Depuis, il n'y a plus de statistiques officielles disponibles sur l'usage et la connaissance des langues en Belgique.

Liste des recensements en Belgique

Le recensement en Inde

Début avril 2010 plus de 2 millions de fonctionnaires indiens sont envoyés en campagne de recensement décennal de la population nationale. Les données biométriques seront recueillies auprès des citoyens de plus de 15 ans. A l'issu de ce recensement les citoyens majeurs seront immatriculés avec une carte et un numéro d'identité nationale. Ce recensement est quantitativement principal de l'histoire de l'humanité. (cf. lien externe)

Voir aussi

Notes

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Recensement.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 07/04/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu