Audience

L'audience d'un média est la totalité des personnes qui y sont exposées, ou leur nombre ; elle fait l'objet de mesures : l'audimétrie.



Catégories :

Audience - Statistiques

Recherche sur Google Images :


Source image : info2tv.fr
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Définitions :

  • S'entend de l'ensemble des formes d'audience devant la Commission. (source : omb.gov.on)

L'audience d'un média est la totalité des personnes qui y sont exposées[1], ou leur nombre[2] ; elle fait l'objet de mesures : l'audimétrie[3] (fréquemment en France, on parle d'audimat, quoique ce soit en réalité une marque de Médiamétrie, qui est par conséquent utilisée comme nom).

Les indicateurs

Il existe quatre indicateurs :

La part d'audience (ou part de marché)

C'est l'indicateur le plus utilisé. Il s'agit du pourcentage des personnes ayant suivi le média (chaîne de télévision, station de radio, site Web) comparé à l'audience globale du support (télévision, radio, Web).

A titre d'exemple, une part de marché de 20 % pour une chaîne de télévision X veut dire par conséquent qu'en moyenne 20 % des téléspectateurs (comparé au nombre total de téléspectateurs ayant accès à la chaîne X et regardant la télévision à ce moment-là) regardent la chaîne X.

L'audience moyenne

L'audience moyenne (ou taux moyen d'audience) est la moyenne de la part d'audience. Elle peut être calculée pour le média dans son ensemble sur une durée donnée (moyenne journalière, hebdomadaire, mensuelle, annuelle) ou pour une émission surtout.

L'audience moyenne peut aussi être exprimée en nombre de personnes.

Il suffit pour cela de multiplier l'audience moyenne par la valeur du point d'audience (nombre de personnes équivalant à un point d'audience).

L'audience cumulée

Il s'agit du pourcentage de personnes ayant suivi le média au moins une seconde sur une durée donnée (la journée, la semaine) ou au cours d'une émission, comparé au nombre total de personnes ayant accès à ce média.

A titre d'exemple, si notre chaîne X obtient une audience cumulée hebdomadaire de 50 %, cela veut dire qu'un téléspectateur ayant accès à la chaîne X sur deux l'a regardée au moins une seconde dans la semaine.

L'audience cumulée peut aussi être exprimée en nombre de personnes.

La durée d'écoute

Il s'agit de la moyenne (exprimée en heures et en minutes) du temps passé à l'écoute d'une émission ou d'un média.

A titre d'exemple, si la durée d'écoute de la chaîne X est de 30 minutes, cela veut dire que les téléspectateurs qui regardent X la regardent en moyenne 30 minutes.

Par critère

Ces données générales peuvent aussi être établies sur une population spécifique, selon sa catégorie socio-professionnelle et de son âge. On peut ainsi étudier la part de marché d'une émission sur la ménagère de moins de 50 ans.

De même, l'audience peut être définie selon le support de réception, par exemple en se limitant au câble, au satellite, à la TNT, ou à l'ADSL.

Les limites de l'audience

L'audience est un sondage

Les instituts de mesure des audiences ont mis au point un panel représentatif de foyers, qui est mis à jour particulièrement régulièrement. L'élément étudié est le comportement des panélistes et pas celui de la population dans son ensemble.

Marge d'erreur et intervalle de confiance

Tout sondage comporte une marge d'erreur, qui atteint par exemple 4, 5 % pour 500 enquêtés selon l'institut Ipsos[4]. Si un sondage exploitant 4 000 personnes interrogées accuse une marge d'erreur de plus ou moins 1, 6 %, cela veut dire que pour un résultat d'audience de 50 %, le résultat réel se situera dans une fourchette allant de 48, 4 % et 51, 6 %, soit un écart de 3, 3 % entre les deux valeurs basse et haute.

L'institut Médiamétrie sondait en 2006 3 500 foyers pour établir l'audience des chaînes de télévision et des stations de radio en France[5]. L'intervalle de confiance - l'écart théorique de précision entre la mesure d'audience et l'audience réelle atteint dans ce cas 0, 6 point - pose alors problème surtout pour les chaînes ou radios dont l'audience est inférieure à 0, 6 point ou quand deux chaînes se retrouvent au coude-à-coude.

Le panel est insuffisamment représentatif

Il a été reproché à la société Médiamétrie (société de mesure de l'audience en France) de diffuser de résultats involontairement tendanciels, du fait de son panel insuffisamment représentatif de la société. En effet, la mesure de l'audience est calculée avec boîtiers que des spécifiques acceptent d'avoir à leur domicile. Or selon Bertrand Labasse, chercheur au Centre national pour le développement de l'information (CNDI), «pour accepter d'être dans le panel, il faut avoir un goût particulièrement prononcé pour la télévision. Ce qui laisse penser que ces personnes sont prédisposées à regarder TF1»[6]. Ainsi, les chiffres transmis par Médiamétire sont certainement plus avantageux pour les chaînes les plus populaires que pour les chaînes plus élitistes ou spécialisées.

L'audience n'a aucun lien avec la qualité du programme

Il est fréquemment reproché aux médias de régir leurs programmes suivant les mesures d'audience obtenues, quelquefois au détriment de la qualité (un programme reconnu comme étant de qualité par certains, n'étant pas obligatoirement un programme qui sera particulièrement regardé).

Les contrats passés entre les chaînes de télévision et les sociétés de production contiennent quelquefois des clauses d'audience, c'est-à-dire que le contrat peut être rompu si le programme n'atteint pas les objectifs fixés. Les opposants de cette pratique estiment qu'il s'agit d'une incitation à être raccoleur.

Les audiences sont manipulables

Les services communication des chaînes de télévision et stations radio parviennent presque toujours à trouver un chiffre qui montrera que leur station ou chaîne de télévision réalise de bonnes audiences.

Si la chaîne X obtient les meilleurs audiences globales, la chaîne Y soulignera qu'elle réalise les meilleures audiences sur la ménagère de moins de 50 ans, la chaîne Z insistera sur le fait que ses audiences sont en forte hausse depuis 6 mois.

Instituts de mesure

Plusieurs instituts existent qui affinent l'outil statistique en tenant compte du nombre, de l'âge et de la présence réelle des personnes utilisant le média (Internet, TV). Ces outils permettent aux propriétaires de sites de connaître la popularité, la fréquentation, et le positionnement de leurs médias.

Internet

Article détaillé : Mesure d'audience sur Internet.

Internet étant basé sur l'adresse IP, les technologies consistent à scanner le flux transitant sur le réseau (du foyer ou de l'Internet) ainsi qu'à stocker les informations sur les ressources circulant entre le client et le serveur. Les protocoles basés sur IP sont nombreux (rstp pour la vidéo, http pour les page html, flash java, javascript). Le problème est de savoir si l'accès à un ressource provient d'un bot, d'un moteur de recherche, d'un crawler ou d'une personne réelle et différente, d'où l'utilisation de dispositifs d'authentification par image Captcha et des cookies. Pour Internet, les termes de «Web Analytics» ou de «référencement» sont par conséquent préférés à celui de «mesure de l'audience».

Des sites professionnels, d'Alexa Internet à Médiamétrie en passant par XiTi, Netcraft ou Google Analytics, proposent d'apporter de telles données.

En outre, l'ensemble des serveurs http possèdent un fichier de log qui sert à connaître la fréquentation d'un site. Ces données peuvent être mise en valeur par des outils comme Urchin Software Corporation, AWStats ou Webalizer.

Enfin, les sites communautaires, comme MySpace, Facebook ou Windows Live, permettent de mesurer l'audience et le comportement des personnes inscrites, grâce aux informations privées qu'ils gèrent.

Télévision

Le dispositif est basé sur un boîtier servant d'interface entre une nouvelle télécommande, le téléviseur et un modem. L'utilisateur informe par conséquent le boîtier de son choix qui est transmis automatiquement vers le serveur de l'institut de mesure d'audience. En France, l'institut de référence reste Médiamétrie. A la différence de ce qui se pratique dans d'autres pays, cet institut n'est pas réellement indépendant car contrôlé et financé par l'ensemble des chaînes et diffuseurs eux-mêmes.

Notes et références

  1. Définitions lexicographiques et étymologiques de Audience du CNRTL., sens 2b : «l'audience d'un média est le public destinataire du message».
  2. Définitions lexicographiques et étymologiques de Audience du CNRTL., sens 2a : «nombre total d'individus effectivement touchés par un organe de presse ou par un élément déterminé de son contenu».
  3. Définition Audimétrie, sur le site definitions-marketing. com.
  4. (fr) «Quelle est la marge d'erreur d'un sondage ?», sur le site officiel d'Ipsos
  5. (fr) «Comment sont calculées les audiences Médiamétrie ?» sur zappingdupaf. com, 30 juillet 2006
  6. (fr) «Madame Michu, c'est moi !», Télérama n°3013, 13 octobre 2007, page 42

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Audience_(m%C3%A9dia).
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 07/04/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu